Plus d'infos

Extrait du communiqué de presse avec résumé  détaillé

      Depuis son plus jeune âge, Bastien Beaussart tente de construire l’univers d’Aralias. En 2019, son projet devient plus concret. Il décide alors de s’y atteler afin de le partager avec le plus grand nombre.
    Le monde imaginaire d’Aralias est découpé en quatre royaumes. C’est sur celui d’Astor que règne la peur, face au pouvoir totalitaire de l’empereur Ardenon. Deux protagonistes chercheront à changer le cours des choses. Elaïna, captive de l’empire, doit s’enfuir pour conduire la révolution à Aralias, la capitale. Quant à Alis, hors la loi, il est amené, à la suite d’une tragédie, à mener son combat dans les campagnes.
      Ces deux personnages, qui ne se connaissent pas, devront se démener, surmonter des obstacles et user de leur intelligence dans un but commun : déclencher la révolution.
       La plume simple et efficace de l’auteur vous embarquera dans une aventure pleine d’intrigues, d’actions et de rebondissements.
       À travers son roman d’aventures, Bastien Beaussart souhaite plonger le lecteur dans le coeur de l’action, en instaurant un rebondissement à chaque fin de chapitre.

Bastien Beaussart (présentation au dos du livre)

      Bastien Beaussart est né en 1996, à Bondy. Amateur de cinéma et de musique, l’auteur est passionné par les arts et l’écriture et voue une passion à placer des mots sur ce qu’il imagine. En 2019, après la naissance de sa fille, il entame la rédaction de son ouvrage, Aralias – Révolution, avec lequel il signe son premier roman publié.

Extrait du roman (chapitre 1)

   Il est quatorze heures, le soleil illumine la cité d’Aralias. Les ruelles sont désertes, les habitations sont vides. Aujourd’hui, le peuple entier s’est donné rendez-vous sur l’avenue des rois. L’empereur Ardenon rentre de deux années de conquête, deux années victorieuses. Trois nouveaux royaumes viennent de s’ajouter à la carte de l’empire, ce qui double sa superficie. Il ne va pas tarder à arriver.
   Pour son retour, tout a été minutieusement préparé. L’avenue large de cinquante mètres qui traverse toute la cité de l’entrée principale jusqu’au palais impérial donne un axe parfait pour magnifier le défilé.
Odenus, le plus fidèle conseiller de l’empereur, est l’homme qui a préparé les festivités. Il assurait la direction de l’empire pendant son absence. C’est une personne de petite taille, toujours vêtue d’une toge violette avec un énorme ventre qui en

dépasse. Il est dépourvu de cheveux et son double menton souligne son gros visage. Son physique est souvent moqué par le peuple.
   En ce jour, Odenus est sur les nerfs. Lorsqu’il fronce le peu de sourcils qui lui reste, ses esclaves évitent son regard. Il a tout calculé à la minute près et déteste lorsque les choses ne se passent pas comme il l’avait prévu. Toutes les personnes qui l’ont un jour côtoyé le savent.
   Il se tient en haut des marches qui mènent au palais. Surplombant l’avenue, il a une vue sur l’ensemble de l’événement qu’il gère tel un chef d’orchestre.
Le bruit de la foule qui s’impatiente et se presse pour être en première ligne résonne contre les immenses remparts. Les gardes qui se doivent de garder l’avenue dégagée sont prêts à riposter au moindre débordement.

La maison d'édition

maison-editions-verone.png

Comment suis-je rentré en contact avec Editions Vérone ?

Je pensais tout d'abord auto-publier. J'ai tout de même décidé d'envoyer, pendant les vacances, mon roman à quelques maisons d'édition. 

Surprise! A mon retour de vacances, soit seulement deux semaines plus tard, je reçois un courrier avec un beau message. 

Étrange, penseraient certains auteurs. En effet, je l'ai aussi pensé. J'ai contacté l'éditeur, ayant peur de tomber sur une maison d'édition à compte d'auteur.

Finalement, je me rends compte de plusieurs choses : Ils ont bien lu mon livre. Et c'est une maison d'édition participative (ils mettent des jeunes auteurs en avant mais demandent une contrepartie).

La contrepartie financière peut faire peur, certains auteurs ne trouvent pas ça normal, je peux comprendre. A mes yeux, ce montant qui correspond aux trois cent premières impressions peut être considéré comme normal. Ils offrent une chance aux auteurs, et prennent un risque. 

Je me suis dit que, pour n'importe quel autre projet, n'importe quel lancement d'entreprise, il faut investir. Ils ont des partenaires (radio, TV, presse), ont une connaissance du milieu. Alors pourquoi pas. 

Aujourd'hui, je ne regrette pas mon choix. Ils sont très disponibles par mail, répondent aux questions, et travaillent sur mon projet en prenant soin de toujours avoir mon avis. 

Leur présentation

Avec plusieurs centaines d'auteurs au catalogue, les Éditions Vérone sont en constante évolution. Dans un souci de modernité, notre maison d'édition a fait le pari en 2013 de proposer une alternative aux éditeurs traditionnels. En effet, ces derniers reçoivent de nombreux manuscrits chaque jour, se trouvant ainsi dans l'incapacité de publier tous ceux qui mériteraient de l'être. C'est pour remédier à ce déséquilibre que les Editions Vérone ont été créées, pour donner un nom aux auteurs méconnus, pour donner une chance de montrer son travail. Notre maison d'édition est donc une alternative aux chemins classiques de l'édition, toujours à la recherche de textes nouveaux et originaux.

Les Éditions Vérone sont sans cesse à la recherche de nouveaux talents. Notre ligne éditoriale essentiellement orientée vers la littérature générale nous permet de publier aussi bien des romans que de la poésie, des autobiographies, des recueils de nouvelles ou des essais.
Notre comité de lecture, composé d'un panel de lecteurs d'horizons différents, sélectionne des manuscrits qui se démarquent par leur originalité. Nous luttons, à notre manière, contre une mondialisation de la littérature, et encourageons les jeunes auteurs à se lancer dans cette aventure à nos côtés afin de bénéficier de notre expérience et de notre réseau.

Leur site : https://www.editions-verone.com/editions-verone.php